Restauration de manuscrits comportant des encres ferrogalliques : les risques liés à l'apport d'eau

TitreRestauration de manuscrits comportant des encres ferrogalliques : les risques liés à l'apport d'eau
Type de publicationArticle de revue
Année de publication2009
AuteursVéronique Rouchon, Eleonora Pellizzi, Blandine Durocher, Marine Letouzey, Stordiau-Pallot, J
JournalSupport tracé. Revue de l'association pour la recherche scientifique sur les arts graphiques
Volume9
Pagination90-100
Mots cléseau; encres ferrogalliques; fer; migration; restauration
Résumé

Les manuscrits comportant des encres ferrogalliques sont fréquemment exposés à des traitements aqueux, allant d'une légère humidification à une franche immersion en bain. Or ces encres, riches en fer, élément préjudiciable à la bonne conservation du papier, présentent une certaine sensibilité à l'eau. Les traitements aqueux sont donc susceptibles d'engendrer certains effets secondaires comme la formation de halos bruns autour et au verso du trait et la migration de fer au coeur du papier. Ces effets secondaires ont été étudiés sur des échantillons originaux soumis à différents traitements. Les changements d'aspect visuel restent pour la plupart subtils mais sont généralement accolpgnés de migration de fer, ce qui constitue une menace pour la bonne conservation du manuscrit. L'humidfication sous Gore-Tex (100%HR) est le traitement qui provoque le plus de migrations. Lorsque l'humidité relative décroît, ces migrations soint moins nombreuses. Concernant les traitements par immersion, le nombre de migrations augmente lorsque l'eau est coupée à l'alcool, ce qui indique une compétition entre phénomène de dissolution et phénomènes de migration dans le papier. Des tests préliminaires de solubilité ont également été effectués, ainsi que des mesures d'absorption d'eau. Ces tests s'avèrent d'une efficacité limitée, tout particulièrement lorsque le papier est hydrophile.

URLhttps://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01435074