Profil intellectuel d'un homme de pouvoir : les quodlibets de Matthieu d'Aquasparta disputés à Paris et à la Curie entre 1277 et 1287

TitreProfil intellectuel d'un homme de pouvoir : les quodlibets de Matthieu d'Aquasparta disputés à Paris et à la Curie entre 1277 et 1287
Type de publicationThèse
Année de publication2015
AuteursAmandine Postec
Academic DepartmentHistoire et Archeologie des mondes chretiens et musulmans medievaux
UniversityUniversité Lumière Lyon 2
Ville[Lyon]
Résumé

Matthieu d'Aquasparta (v. 1240-1302) est une figure emblématique de la fin du XIIIe siècle. Maître en théologie de l'Université de Paris, son oeuvre est abondante ; franciscain, il est élu ministre général de l'Ordre ; nommé cardinal par Nicolas IV, il est un des plus fidèles alliés du pape Boniface VIII. Pourtant, malgré ses écrits et son parcours politique, Matthieu d'Aquasparta ne connaîtra aucune postérité avant d'être redécouvert au début du XXe siècle. Son oeuvre de théologien acquiert une place croissante dans les analyses des historiens et des philosophes médiévistes grâce aux éditions de ses Questions disputées, publiées par les frères de Quaracchi ; les interprétations s'affinent progressivement : après l'avoir longtemps considéré comme un « néo-augustinien » convaincu, les historiens s'interrogent sur sa place parmi les franciscains de sa génération, son lien avec Thomas d'Aquin et ses rapports avec la tradition aristotélicienne. L'édition de ses six Quodlibets disputés à Paris et à la Curie pontificale offre de nombreuses perspectives de recherches. Ces textes sont conservés principalement dans deux manuscrits, un autographe et une copie corrigée par l'auteur ; il s'agit par conséquent d'un témoignage exceptionnel pour étudier le travail d'un maître en théologie. L’analyse de ses manuscrits (autographes et manuscrits de travail) complétée par l’étude du contenu des questions éditées permettent d’esquisser une introduction biographique du personnage. La diversité des questions quodlibétiques contribue ainsi à éclairer différents aspects de la pensée du maître sur des sujets aussi divers et précis que la forme substantielle unique ou le métier des avocats et des juges.

Matthew of Aquasparta (v. 1240-1302) could be seen for many reasons as an emblematic figure at the end of the thirteenth century. He was a master of theology at the University of Paris and wrote many works ; as a Franciscan, he was elected as Minister general of the Order ; he was nominated cardinal by Nicolas IV and was one of the most faithful allies of Bonifacius VIII. However, in spite of his position as a master of theology and as a cardinal, Matthew of Aquasparta did not become a famous historical figure and only became acknowledged at the beginning of the twentieth century. His work as a theologian became more and more important in the studies of historians and medievalist philosophers, thanks to the editions of his Disputed questions published by the Quaracchi brothers ; the interpretations became more and more refined : historians considered him as a “neo-Augustinian”, but they recently wondered about his place among the contemporary Franciscans, his links with Thomas Aquinas and his connection with the Aristotelian tradition. This work is based on an edition of his six Quodlibeta. It is completed by some studies and commentaries which throw light on his life and on different sides of his work. The master’s Quodlibeta are kept on an autograph and on a copy corrected by Matthew himself ; his manuscripts are important testimonies to study the process of writing and the work of a theologian master. The variety of sources and the diversity of themes in his Quodlibeta (the unicity of substantial form or the ethics of advocates and juges) enables us to understand his historical importance better and to clarify his part in the intellectual and political context at the end of the thirteenth century.

Notes

Le jury était composé de : M. Jean-Louis GAULIN, Professeur des universités, Université Lumière Lyon 2, Mme Nicole BERIOU, Professeure émérite des universités, Université Lumière Lyon 2, M. Dominique POIREL, Directeur de recherche, C.N.R.S., M. Sylvain PIRON, Directeur d'Études, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, M. Marc SMITH, Directeur d'Études, Ecole Nationale des Chartes, M. Jacques VERGER, Professeur émérite des universités, Université Paris 4.