Michel Liénard (1810-1870), luxuriance et modestie de l'ornement au XIXe siècle

TitreMichel Liénard (1810-1870), luxuriance et modestie de l'ornement au XIXe siècle
Type de publicationThèse
Année de publication2014
AuteursSophie Derrot
Nombre de pages360 p.
UniversitéEcole pratique des hautes études
VilleParis
Mots clésarts décoratifs; Biographie -- 19e siècle; Éclectisme (décoration); Néo-Renaissance (art); Ornements (art)
Résumé

Le personnage de l’ornemaniste occupe une place primordiale mais rarement bien définie dans les processus de création du monde des arts décoratifs du xixe siècle. Prenant place au cœur de la société de l’ornement, Michel Liénard (1810–1870) est l’un de ces artistes curieux de tout, engagés dans de nombreux chantiers et de multiples domaines, à la fois tournés vers le passé et constamment à la recherche de progrès et de nouveauté. Spécialiste du néo-Renaissance mais participant plus globalement du courant de l’éclectisme, Michel Liénard a collaboré avec les grands noms de l’époque et ses travaux regardent aussi bien l’orfèvrerie, avec François-Désiré Froment-Meurice ou le mobilier avec la maison Grohé, la sculpture religieuse monumentale (chapelle royale de Dreux) ou mobilière (église Sainte-Clotilde, orgues de Cavaillé-Coll), la décoration d’intérieur (palais du quai d’Orsay) ou l’urbanisme haussmannien. Cette étude biographique s’accompagne d’un répertoire des artistes que croise Liénard au cours de sa carrière, ornemanistes, sculpteurs, architectes, chefs d’entreprise, souvent liés professionnellement et personnellement.