L'exposition Volpini, 1889

TitreL'exposition Volpini, 1889
Type de publicationArticle de colloque/conférence
Année de publication2012
AuteursClément Siberchicot
Date de la réunion2012/07/06
OrganisateurMusée de Pont-Aven
Lieu du colloquePont-Aven, Musée de Pont-Aven
Résumé

L'exposition Volpini remplaça au pied levé une commande non respectée de glaces à l'usine Saint-Gobain. Sur monsieur Volpini, propriétaire des lieux, nous ne savons rien sinon qu'il était d'origine italienne, amateur d'art et que son prénom avait pour initiales J.P. ! Sous le titre Peintures du groupe impressionniste et synthétique, l'exposition se situe dans un contexte de violentes rivalités entre le groupe de Gauguin et celui de Seurat et Pissaro. elle rassemble les peintres Paul Gauguin : 17 oeuvres dont onze zincographies (3), l'élite montante de l'avant-garde, Charles Laval, Léon Fauché, Émile Schuffenecker, Louis Anquetin, Georges-Daniel de Monfreid, Émile Bernard avec ses Bretonnitudes et Louis Roy. Chaque peintre a pris soin d'y envoyer à la fois des œuvres déjà exposées et ayant obtenu de bonnes critiques et quelques œuvres avant-gardistes, tout cela dans le souci de rassurer une clientèle et de vendre. L'accrochage est particulièrement bohème derrière les clients, les bouteilles et un orchestre féminin de cordes venue de Russie !Dans sa zincographie Misères Humaines, Gauguin reprend le motif de son tableau, une variation sur le thème du péché originel avec un traitement à la sanguine. Le modèle est Marie Louarn que l'on retrouve aussi dans le tableau de Charles Laval avec la collerette de sa coiffe retroussée par le vent ! Grâce à la description exhaustive du critique Antoine nous avons pu identifier 70 œuvres sur les 96 exposées.