Les éditions françaises de l'oeuvre de Jane Austen (1815-2007) : l'apport de l'histoire éditoriale à la compréhension de la réception de l'auteur en France

TitreLes éditions françaises de l'oeuvre de Jane Austen (1815-2007) : l'apport de l'histoire éditoriale à la compréhension de la réception de l'auteur en France
Type de publicationThèse
Année de publication2008
AuteursLucile Trunel
Auteurs secondairesFrédéric Ogée, Marie-Françoise Cachin
Academic DepartmentUniversité Paris Diderot - Paris 7
DegreeThèse de doctorat : Langue et cultures des sociétés anglophones : Paris 7 : 2008
Nombre de pages874
Résumé

L'histoire des éditions françaises de Jane Austen, de 1815 à 2007, apporte un éclairage essentiel pour appréhender la réception de l'écrivain en France. En effet, bien que ses six romans aient été publiés en français très tôt, de 1815 à 1824, et n'aient jamais cessé de l'être, il existe un grand décalage entre sa renommée en France et en Grande-Bretagne, où elle est considérée comme l'un des plus grands écrivains britanniques. Ici, elle est plutôt représentée comme une romancière « sentimentale ». Ceci peut s'expliquer par la médiocre qualité des éditions françaises publiées, qui, bien que nombreuses, surtout dans les trente dernières années, donnent une image déformée de l'œuvre. Cette thèse ne s'attache pas à examiner la qualité des traductions, mais à resituer les éditions françaises dans un contexte historique et littéraire, à tenter de savoir pourquoi Jane Austen a été traduite, par qui, quand, à l'initiative de quels éditeurs, dans quel but, à côté de quels autres auteurs, dans quelles collections, et surtout pour quel public. Tout ceci permet de cerner l'image de Jane Austen dessinée par le monde de l'édition français, à destination de ses lecteurs. A cette fin, on examine notamment les « objets-livres », étudiant l'ensemble du paratexte qu'ils offrent. Une évolution s'est-elle produite dans la perception française des romans de Jane Austen, en particulier depuis la fin du XXème siècle, qui a vu la « redécouverte » de cet auteur par certains éditeurs et la part du paratexte critique universitaire augmenter ?

The history of Jane Austen's French editions brings essential light to the writer's reception in France. Indeed, although her six novels were published very early, from 1815 to 1824, and have never stopped being in print since then, there is a huge gap between her fame in France and in Great-Britain, where she is considered as one of the greatest British writers. Here she is rather presented as a « sentimental » novelist, therefore primarily appreciated by the feminine readership. This can be explained by the inferior quality of the French editions published in the XIXth and XXth centuries, which, though numerous, especially in the last thirty years, give a distorted vision of Jane Austen's work. This thesis does not attempt to examine the quality of the translations, but to re-place the French editions in their historical and literary context, to try to find out why Jane Austen was translated, by whom, when, on which publishers' initiative, to what purpose, next to what other authors, in what collections, and especially for which public. Ail this may help define Jane Austen's figure as drawn for its readers by the French publishing world. To this end, we notably examine the books as objects, studying the whole « paratext » they offer, covers, prefaces and other texts likely to present the novelist and her work. Has an evolution occurred in the French perception of Jane Austen's novels, in particular since the end of the XXth century, which saw the « rediscovery » of this author by some publishers, and the increasing part played by academic criticism ? The inflation of poor quality paperbacks seems to demonstrate that Jane Austen's reception in France is still to be built.