L’appel aux vivants en l’Égypte ancienne : du memento à la transmission d’un savoir - CTHS 23 avril 2018

TitreL’appel aux vivants en l’Égypte ancienne : du memento à la transmission d’un savoir - CTHS 23 avril 2018
Type de publicationPrésentation
Année de publication2018
AuteursVanessa Desclaux
Mots clésAntiquité; formule égyptienne; Idéologie; Rites et cérémonies funéraires égyptiens; transmission des savoirs
Résumé

CTHS 143e congrès, Paris, INALCO 2018: La transmission des savoirs: La formule, inscrite en façade des tombes, dans les chapelles funéraires, sur des stèles ou des statues disposées dans les cours et dans temples, interpelle le passant et l’incite à agir en faveur du propriétaire de l’inscription, défunt. Elle synthétise le savoir spécifique des prêtres du culte funéraire chargés de la survie et de la commémoration des morts en Égypte et rend accessible ce rite à tous par un jeu métonymique. Elle constitue à la fois un rappel impératif de la nécessité de rendre un culte à ses morts et une instruction, dans toute la polysémie que revêt ce terme. Mais que représente cette inscription dans une société où seule une minorité est alphabétisée ? L’appel et son contexte archéologique nous permettent de saisir les réalités égyptiennes théoriques et pragmatiques de la transmission des rites et des formules sacrées auprès du plus grand nombre dans une société antique.