La folie au XIXe siècle

TitreLa folie au XIXe siècle
Type de publicationArticle de colloque/conférence
Année de publication2016
AuteursCélia Charpentier, Agnès Sandras
Nom du colloqueLes Rencontres Gallica
Date de la réunion2016/02/09
OrganisateurBibliothèque nationale de France
Lieu du colloqueParis, Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterran, salle 70
Résumé

Par Célia Charpentier, Chargée de collections psychologie et psychanalyse au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme, BnF et Agnès Sandras, Chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme, BnF.La perception de la folie se modifie radicalement au XIXe siècle. Les médecins tentent d’identifier les différentes pathologies et multiplient les thérapies, avec plus ou moins de bonheur. Soignés dans des « asiles » spécifiquement conçus pour les recevoir, les « aliénés » suscitent un grand intérêt et reçoivent les visites des curieux. Les cours donnés par les grands spécialistes comme Charcot à la Salpêtrière connaissent un succès important. Nourris par les observations médicales, les auteurs réalistes et naturalistes vont multiplier les œuvres dont les personnages constituent une véritable nomenclature psychiatrique (manies, névroses, hystérie...). Le roman populaire met quant à lui en scène folies meurtrières ou internements abusifs.