Histoire de la Bibliothèque Universitaire de Caen

TitreHistoire de la Bibliothèque Universitaire de Caen
Type de publicationArticle de colloque/conférence
Année de publication2015
AuteursBernard Vouillot
Date de la réunion2015/09/21
OrganisateurAssociation des Amis de l’Université de Caen Basse-Normandie
Lieu du colloqueUniversité de Caen Basse-Normandie, amphithéâtre de mathématiques
Résumé

Directeur du département de la recherche et de l’orientation bibliographique à la Bibliothèque nationale de France, ancien directeur du Service Commun de la Documentation de l’université de Caen Normandie, Bernard Vouillot présentera l’ Histoire de la Bibliothèque Universitaire de Caen. Avec une introduction par Danièle Verdy, directrice du Service Commun de la Documentation de l’université.

« Le joyau incomparable de l’Université c’est sa bibliothèque » affirmait déjà Pierre de Lesnauderie, son grand recteur au début du XVIème siècle. Tel le Phénix emblématique, cette bibliothèque a déjà connu trois vies bien remplies et est désormais à l’aube d’une quatrième, en ligne et connectée. La décision de regrouper l’ensemble des livres de l’Université fut prise dès 1457. En 1481, elle reçoit en don son premier livre « non manuscripta sed impressa ». Au cours des siècles, ses collections s’accroissent, principalement par dons et legs, passant de 63 volumes lors du 1er inventaire en 1467 à près de 13 000 à la veille de la révolution.

Fin 1791, ses collections furent remises « entre les mains de la Nation », puis attribuées à la Bibliothèque de la ville de Caen, où quelques-uns de ses plus anciens ouvrages sont toujours conservés.

Ce n’est qu’à partir de 1879 que la Bibliothèque universitaire fut reconstituée. Rapidement, elle devint une des grandes bibliothèques universitaires de la IIIème république avec plus de 300 000 ouvrages dont quelques livres anciens et la totalité du fonds des sociétés savantes de Normandie.

Bâtiment, archives et collections, tout fut anéanti lors du bombardement de la nuit du 7 juillet 1944.

La bibliothèque renaît de 1944 à 1957 : le recteur Daure et Madeleine Dupasquier, grande professionnelle, recréent, à partir de rien, un ensemble documentaire encore plus vaste et bien plus cohérent que celui disparu. Cet effort ininterrompu, accompagné d’une politique dynamique de construction d’un ensemble harmonieux de nouvelles bibliothèques au plus près des besoins des étudiants s’est poursuivi jusqu’à nos jours pour aboutir au vaste réseau documentaire que présentera sa directrice actuelle en introduction.