Chemins de croix. Un marché de gravure entre Pierre-Simon Jaillot et Jean Hainzelman en 1681

TitreChemins de croix. Un marché de gravure entre Pierre-Simon Jaillot et Jean Hainzelman en 1681
Type de publicationArticle de revue
Année de publication2011
AuteursMaxime Préaud
JournalLes Nouvelles de l'estampe
Volumehiver, 2011-2012
Numéro237
Pagination[42]-57
Résumé

Il s'agit de l'édition d'un contrat notarié du 26 juillet 1681 entre le sculpteur et le graveur. Le buriniste a six mois pour terminer trois plaques de cuivre destinées à se réunir d'après un 'tableau', représentant un crucifix, que lui a fourni Pierre-Simon Jaillot. Il a re{\c c}u une avance de 351 livres sur les 1 400 qu'il doit toucher. Jaillot étant mort subitement le 23 septembre, le contrat est repris par son frère Alexis-Hubert, qui publie l'estampe en 1683. Deux épreuves sont localisées à Vienne (Albertina, {Inv.DG23052)} et Paris (Bibliothèque nationale de France, Estampes, {SNR-3} (Jaillot)). On connaît deux autres gravures de crucifix de Jaillot également peintes par Licherie entre temps, gravées par Hainzelman et Étienne Picart (le Romain). En annexe est publiée la liste des øe}uvres de P.-S Jaillot telles qu'elles sont décrites dans son inventaire après décès.